Pénurie de cigares Cubains, 2ème partie

Pénurie de cigares Cubains, 2ème partie

Chers amis amateurs de cigares,

L’article de la semaine dernière via notre newsletter et notre blog a généré une forte réaction de la part des aficionados, que ce soit par des messages d’inquiétude, des messages d’amitié, de soutiens mais également énormément de questions.

Pour poursuivre la réflexion partagée dans cet article, voici quelques lignes qui pourraient vous intéresser.

Il est essentiel de comprendre que la situation que nous vivons tous est le vecteur de moments d’une rare intensité ;  Les changements multiples que nous affrontons depuis plus d’une année sont extrêmement rapides, profonds et qu’ils remettent en question notre industrie à plusieurs niveaux. Un des points sur lequel j’aimerais insister est le risque quasi certain d’une mise en mouvement d’une concentration industrielle. En réalité, dans le domaine du tabac, cette concentration industrielle a déjà débuté, pour sa première phase, au début des années 2000 puis pour les phases suivantes au début des années 2010 et 2020. De facto, à la sortie de la crise COVID-19, il ne fait aucun doute qu’elle s’accentuera encore.

Lorsqu’on parle de concentration industrielle dans le domaine du tabac, plusieurs points sont à prendre en compte : la concentration sur le niveau production des cigares premium, le trading de tabac, la distribution, et enfin la vente au détail. Les compagnies sont sur le pied de guerre et affutent leurs armes pour les batailles à venir. Certaines ont déjà débuté la mise place de leur stratégie. Si la qualité, la diversité ainsi que l’offre peuvent être préservées, alors l’aficionado sera gagnant. Mais jusqu’à quand ? Quand retrouverons-nous une stabilité du système et les forces qui le composent ? A ce jour je n’ai pas la réponse à ces questions.

Les problèmes relatifs à la gestion des stocks
Les problèmes que nous nous efforçons de gérer au mieux de nos capacités ne se limitent malheureusement pas à Cuba. En effet, différentes tailles de marques de cigares du Nicaragua, du Honduras ou de la République dominicaine font signes d’ores et déjà de difficultés d’ approvisionnement. C’est pourquoi nous nous efforçons d’acheter un maximum de cigares de bonne qualité auprès de marques réputées, non seulement en grands formats difficiles à produire en amont mais également en tailles plus courantes. Nous stockons dans nos caves de vieillissement des cigares vintages ainsi que des cigares plus récents et ceci sur de multiples terroirs. L’un de mes conseils serait, dans la mesure du possible, d’élargir votre horizon gustatif, de sortir de vos sentiers battus et de vos cigares habituels en vous dirigeant vers d’autres marques et d’autres formats.

Pour les investisseurs
Avec la pénurie fleurit généralement la contrefaçon. Il est donc d’autant plus important pour les collectionneurs de cigares d’acheter leurs boîtes de Habanos auprès de vendeurs réputés et agréés par l’importateur officiel. Non seulement l’accréditation de votre spécialiste est un sésame pour la plus-value de vos cigares mais leur valeur sera également renforcée par le sceau que votre marchand / spécialiste aura mis sur la boite que vous aurez acquise, gage d’une marchandise authentique, contrôlée et de qualité. Il est évident que des cigares vendus en réseau spécialisé, accrédité par les marques et les importateurs Suisses, auront une valeur supérieure aux autres cigares provenant de marchands non accrédités. De facto, nous avons tous les jours des appels de clients du monde entier nous demandant de certifier, vérifier, authentifier, les cigares acquis durant les dernières années de leurs achats. Il est important de spécifier que notre travail en la matière se limite à notre expertise sur les cigares provenant des ventes de nos propres boutiques ; La Couronne SA & La Casa del Habano – Nyon. Nous entrons en matière sur les produits vintage à fort potentiel acquis auprès d’autres spécialistes accrédité et de renom. Il est inutile de nous contacter sur des produits non acquis auprès de marchands non accrédités.

Edicion limitada
Ces types de cigares sont produits en quantités très limitées et possèdent un très bon potentiel de vieillissement. Naturellement, les feuilles sélectionnées pour ces éditions limitées sont choisies spécifiquement car elles vieilliront magnifiquement bien pendant une période prolongée. Les lignes Reserva de Habanos en sont un exemple, lignes pour lesquelles les cultivateurs de tabac veillent à sélectionner méticuleusement certaines feuilles. Les mélanges à cape sombre et au goût plus prononcé sont ceux qu’il faut rechercher, car leurs arômes sont conservés beaucoup plus longtemps que celui des cigares aux mélanges plus légers.

Les marques phares qui portent le marché des cigares cubains
Ce n’est pas un bien grand secret que de dire que des marques comme Cohiba, Montecristo et Romeo y Julieta, Partagas sont les marques à collectionner. Si vous débutez dans le stockage de cigares, choisir ces marques est un bon premier pas. Pour un meilleur potentiel de vieillissement, optez pour des marques corsées telles que Bolivar, Punch ou Partagas.

Vieillir ses cigares.
Il est largement reconnu que plus un cigare est ancien, plus sa valeur est élevée. Il suffit de regarder celle des cigares pré-embargo qui, pour certains cigares, a plus que triplé par rapport à leur prix initial. En outre, il arrive que des cigares ne soient plus commercialisés, ce qui peut augmenter considérablement leur prix. Enfin, tout comme le vin, le profil de saveur s’améliore au fur et à mesure qu’il vieillit. Pour commencer la maturation de vos cigares vous aurez besoin d’un excellent humidor. Si votre objectif est une conservation optimale, investissez pour la location d’un coffre privé d’affinage auprès de votre marchand attitré et agréé. Tout marchand de cigares digne de ce nom, propose ce genre de coffres à ses clients. Ceci non seulement vous préserve de vérifier constamment le degré d’humidité et de température de vos précieux cigares mais, de plus, vous aurez la certitude que vos cigares sont en lieu sûr et parfaitement conservés.

Tant que des conditions correctes sont maintenues, les cigares peuvent être conservés indéfiniment, que ce soit pendant quelques mois ou plus de 30 ans. La température et l’humidité idéales pour les cigares vintages sont généralement de 69 à 70 % d’humidité et une température d’environ 16° degrés Celsius. En ce qui concerne les caves à cigares, si vous en désirez une, opter pour les plus efficaces et les plus prestigieuses sur le marché, vous avez le choix entre : Elie Bleu, Davidoff ou les armoires/caves Swisscave. Conserver des cigares dont le prix est potentiellement de 50.- à 700.- chf l’unité dans une cave à 200.- chf n’a tout simplement aucun sens.

Arturo Fuente, Davidoff, Padron, Ashton, La Estancia, La Flor Dominicana, Pepin Garcia, etc… Début de pénurie sur les cigares de grandes marques
Comme dit précédemment, cette pénurie a déjà des répercutions sur les prestigieux cigares non cubain comme Davidoff, série spéciale, et série Late hour de Winston Churchill by Davidoff ; Arturo Fuente, presque sur l’ensemble des gammes ; Padron depuis plus d’une année ; Pepin Garcia ; La Flor Dominicana, etc…

Ce qui s’applique aux cigares cubains, s’applique désormais aux cigares des autres terroirs
Les aficionados du monde entier ont, depuis longtemps, intégré le fait que les terroirs autres que ceux de Cuba offraient des produits d’une qualité exceptionnelle. Ces marques sont aussi devenues des objets de collection par le monde et font l’objet de spéculation sur de nombreux sites de vente aux enchères. Les problèmes qu’affronte l’industrie du cigare sont identiques à ceux auxquels d’autres industries font actuellement face, c’est-à-dire pénurie de matières premières et difficultés logistiques. Selon les experts nous pourrions ne sortir de cette crise qu’au terme du dernier trimestre 2022. Ceci est bien sûr sans compter les risques d’inflation majeure lié à cette situation. En ce qui concerne le cigares premium, la problématique risque de durer bien plus longtemps. En effet, fabriquer des cigares à la main ne se fait pas en appuyant sur un bouton. C’est un processus long, minutieux et qui demande de l’attention. Nous sommes dans une industrie où nous devons donner du temps au temps.

Vous l’aurez compris, l’approvisionnement de cigares risque de se dégrader davantage au cours des semaines et des mois à venir. Bien entendu, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour continuer à vous proposer un assortiment le plus large possible. Ceux qui me connaissent le savent bien, tout ceci n’est pas un effort pour soutenir les ventes en suggérant une pénurie mais les conseils ou suggestions d’un professionnel aimant le produit qu’il vend et désirant ce qu’il y a de mieux pour les amoureux des cigares avec lesquels il partage cette passion. Je ne peux que réitérer ma suggestion et vous conseiller de faire le plein de vos produits préférés tant qu’ils sont disponibles, car nous ne sommes pas certains de pouvoir garantir la tenue des stocks sur les mois à venir. Les variations de disponibilité seront très importantes, les ruptures de stock extrêmement fréquentes, et aucune visibilité sur le réassortiment des produits.

Je vous remercie toutes et tous pour vos commentaires, vos questions pertinentes et vos témoignages ; reflet de ce lien fort que nous partageons : notre passion pour le cigare.

Cigarement vôtre
Alexis Aazam Zanganeh
Owner

 

Devises
EUREuro