Premium cigars ‘big bang acceleration’

mistercigar-cigare-premium

Le monde du cigare Premium change à très grande vitesse

Les problématiques liées à la pandémie du COVID-19 sont toujours d’actualité, notamment les effets pervers des aides étatiques aux citoyens et aux entreprises dans les pays producteurs de cigares premium. La situation du fret aérien et cargo n’étant pas encore revenue à sa normalité, l’engorgement des chaines de production des boites en bois contenant ces précieux cigares est à son paroxysme. Pour certaines marques, il leur faudra probablement attendre plus de 6 mois avant de recevoir une infime partie de la commande initiale de leur packaging.

Pour assombrir encore le tableau, le volume de production de tabac premium de 2021 a été nettement en dessous des années précédentes. Ajouté à cela, l’accélération de l’inflation sur la quasi-totalité des marchés mondiaux, impactant bien entendu toute la chaine d’approvisionnement et logistique, fait prendre l’ascenseur au prix des cigares. Que ce soit les fameux Havanes, les cigares de République Dominicaine, du Nicaragua ou du Honduras, l’augmentation de leur prix sera importante.

Pour certains produits la hausse a déjà été répercutée par les importateurs ; mais pour d’autres, notamment les cigares cubains, cette hausse devrait intervenir dans les semaines à venir. Sur le marché Suisse, selon nos informations, cette hausse devrait être de l’ordre de 12% à 20% pour les produits « réguliers » et bien plus conséquente pour les produits premium et ultra premium.

Les cigares de la plupart des marques premium ne seront plus disponibles en nombre suffisant pour tous les consommateurs suisses ; ce qui est déjà le cas pour les marques les plus emblématiques telles que : Davidoff, Arturo Fuente, Opus X, Winston Churchill by Davidoff, Pepin Garcia, La Flor Dominicana de Lito Gomez et certaines lignes de Camacho. Même la nouvelle gamme Zino-Nicaragua sera impactée.

En ce qui concerne les cigares cubains, les fameux Habanos, la situation est encore plus complexe. Non seulement la demande mondiale pour ces produits est énorme, que ce soit en catégorie standard, premium ou ultra premium mais, corrélé à cette gigantesque demande, la production a été très fortement impactée par le Covid-19. Selon nos informations la dernière récolte de tabac a été fortement réduite, de l’ordre de 20 %, ce qui impactera immanquablement la production 2022.

Nous allons assister à une évolution du marché du cigare cubain premium et ultra premium telle que l’a vécue le monde du vin, principalement les très belles appellations de Bordeaux, Bourgogne : Cheval Blanc, Romanée Conti, etc. ; le monde du Whisky pour les marques les plus emblématiques comme Macallan, et le monde de l’horlogerie avec Patek Philippe, Audemars Piguet, Rolex, etc.

Pour le monde du cigare, les marques Davidoff, Winston Churchill by Davidoff, Arturo Fuente Don Carlos, Opus X, Forbidden X, Opus 22, Opus X the Lost City, La Flor Dominicana the Bull, Pepin Garcia limited Edicion deviendront des ultra collector que les amateurs et les collectionneurs du monde entier s’arracheront et s’arrachent déjà.

Pour le cigare cubain, les marques emblématiques Cohiba et Trinidad sont d’ores et déjà le must have des collectionneurs du monde entier. Leur prix atteindra des sommets dans les mois à venir et la tendance n’est pas près de s’inverser, bien au contraire. Nous allons être les témoins de l’entrée fracassante des cigares cubains dans l’univers très courtisé des marques de luxe, marques qui touchent le sommet de l’olympe des produits artisanaux.

À la question que les amateurs de cigares se posent désormais : “Y aura-t-il encore des cigares cubains abordables ?”, nous pouvons postuler que oui. Pour les cigares medium filler, les marques Vegueros, José el Piedra, Por Laragnaga resteront à des prix abordables pour l’amateur classique. Les marques telles que Juan Lopez, Montecristo, Bolivar, Ramon Allones, San Cristobal de la Habana ou H.Upmann auront des cigares premium pour des prix public allant de 8.- à 20.- CHF selon le module. Les marques Cohiba et Trinidad seront les marques les plus demandées. Leur cote sera importante et le prix d’entrée sera élitiste. En ce qui concerne les séries limitées Habanos, leur valeur va exploser et les Gran Réserva, issu de tabac millésimés, seront, quant à eux, des hyper collectors. Il en ira de même pour les Humidors collector – Estuche Habanos. Pour ces produits, la passion devra être plus importante que le prix.

La qualité de la relation avec son spécialiste, un bon historique d’achat et la passion honnête pour le produit seront certainement des atouts indispensables pour obtenir ces précieux cigares.

Il est clair que la situation si particulière qu’offre le marché suisse en matière d’importation et de distribution de cigares premium sera profondément modifiée. L’univers des marchands de cigares suisses va considérablement changer, en partie à cause de la redistribution des cartes induite par la rareté des produits et leur future augmentation de prix.

De facto, les habitudes des amateurs de cigares changeront elles aussi. En réalité elles ont déjà changé. La situation d’un marché abondant de cigares premium importés par une multitude de sociétés fait aujourd’hui partie du passé. Elle a été drastiquement modifiée par la quasi-disparition de ces acteurs « parallèles » qui proposaient aux amateurs de cigares des prix abusivement bas ; prix obtenus grâce à une concurrence irrationnelle entre les différents marchands de cigares européens et particulièrement suisses.

L’absence de clarté sur les origines des produits et le manque de volonté des acteurs légitimes à coordonner leurs efforts pour défendre leurs intérêts ont contribué à l’incohérence économique des prix et à l’effet euphorisant sur le client final. Le manque de traçabilité et de contrôles sur la qualité de conservation ainsi que sur la véritable provenance d’une partie des produits approvisionnant ce marché a participé à une profonde confusion entre le vrai et le faux. Cette situation a fait passer les marchands qui appliquaient des prix justes à une marchandise certifiée pour des profiteurs.

L’amateur de cigare aura vu, en moins d’une année et demie, le prix de ses modules préférés, par exemple des Partagas Série D N° 4, passer de 10.- CHF, prix cassés au hard discount, à 16.80 CHF, prix public officiel Suisse.

Le prix public est le prix fixé par l’importateur officiel Suisse. Ce prix est désormais maintenu par l’ensemble des commerçants de la branche du cigare premium. La raison de ce changement est simple : il n’y a plus assez de cigares sur le marché et les stocks des marchands de cigares suisses et européens sont quasiment vides.

Pour l’amateur de cigares, l’illusion de la bonne affaire à prix cassé, qui aura tout de même duré plus de dix années, fait désormais place à la nostalgie d’un temps où il pouvait acquérir des Havanes à très bon marché.

Sil l’on considère l’histoire du cigare et son développement comme produits de luxe, dès ses origines, son développement au sein des cours royales d’Europe, et auprès de la noblesse, l’aristocratie ainsi qu’aux gentilhommes que nous nommons désormais les Gentlemen Smoker, le cigare est un produit qui aiguise la curiosité, suscite l’enthousiasme et devient un produit rare, qu’il faut absolument posséder et stocker dans les meilleures conditions. L’amateur de cigares de cette époque comprend rapidement qu’il est essentiel de maîtriser et d’intégrer les valeurs, les rites et les codes relatifs à ce produit d’exception.
Pour cela la Suisse a eu, en la personne de Zino Davidoff, un ambassadeur mondialement reconnu, auteur d’ouvrages instructifs et édifiants que j’encourage tout amateur de cigares à découvrir.

D’autres personnalités du monde du cigare comme le docteur Schneider, Monsieur Raymond Schoerer, la famille Portmann, Monsieur Menzi directeur et propriétaire de la casa del habano de Zurich, les familles Meerapfel et Fuente, Junior et Senior, les Pepin Garcia, la famille Gomez, la famille Plasencia, la famille Oliva, sont autant de personnes auxquelles, par modestie, je n’ai pas ajouté notre propre nom et qui représentent de réels Gentlemen Smoker. Ce sont des familles et des personnes de goût, qui défendent l’excellence, l’esthétisme et les produits de qualité.

Pour les « Gentlemen Smoker » d’aujourd’hui et de demain, déguster un magnifique havane sera un moment inoubliable, habité par la rareté que procure l’expérience d’un produit de luxe, éphémère et absolument essentiel à toute vie d’épicurien.

Je reprends ici les mots de Zino Davidoff : « fumez moins mais fumez mieux ». Prenez le temps. Le temps est aussi précieux qu’un bon havane, tous deux s’accompagnent et s’entrelacent pour permettre de s’évader, longuement, de façon exquise.

Bonne lecture et bonne dégustation…

Mister Cigar

www.mistercigar.com/